FC Nantes : Le petit soldat du président Kita fend l’armure

FC Nantes : Le petit soldat du président Kita fend l’armure

Photo Icon Sport

Débarqué au FC Nantes dans les derniers jours du mercato estival, Mariusz Stepinski s'est confié sur le cas de Waldemar Kita, qui cristallise un peu les débats depuis quelques jours du côté de la Jonelière.

Au cœur d'un début de saison collectif plus que raté, Mariusz Stepinski fait figure de rayon de soleil au FC Nantes. Impliqué sur 67 % des buts de son équipe cette saison en Ligue 1, avec 3 réalisations et 3 passes décisives, l'attaquant polonais connaît de bons débuts chez les Canaris. Mais ceux-ci sont entachés par les mauvais résultats du FCN, 16e du championnat avec 12 petits points en autant de journées. Et lors du dernier match, le 5 novembre dernier, alors qu'il venait d'égaliser à la 91e minute de jeu face à Toulouse (1-1), l'international polonais a assisté à la fronde des supporters nantais envers le président Kita, qui s'est finalement sorti indemne de cette attaque en tribune grâce à son exfiltration par la sécurité. Cet événement a marqué les esprits à Nantes, et Stepinski a tenté d'expliquer les maux qui sont reprochés, à tort ou à raison, à son président.

« Le président Kita a des problèmes depuis plusieurs années. Beaucoup de supporters fervents ne l’apprécient pas, même si certains ont du respect pour lui, parce qu’il a tiré le club d’affaire. Ils se souviennent où le club était quand il l’a repris, c'est-à-dire en Ligue 2, et où il est maintenant. Certes, nous sommes seizièmes, et ce n’est pas une bonne surprise parce que tout le monde s’attendait à jouer le milieu de tableau. Mais on n’est même pas encore à la mi-saison. En deux victoires, on peut faire un bond au classement, il faudra faire le bilan dans quelques mois », a lancé, dans les colonnes d’Eurosport Pologne, Mariusz Stepinski, qui prend donc la défense du président du FC Nantes.

Share