Un club de L1 n'a pas envie de l'Europa League

Un club de L1 n'a pas envie de l'Europa League

Photo Icon Sport

Auteur d’une belle deuxième partie de saison, Montpellier s’est replacé dans la course à l’Europe. Les Héraultais sont en effet septièmes au classement, à trois points de la cinquième place de l’AS Saint-Etienne alors qu’ils comptent un match en retard à jouer à Monaco. Autant dire qu’une qualification pour l’Europa League est parfaitement envisageable surtout si la cinquième place devenait qualificative. Mais si ses concurrents que sont l’ASSE ou les Girondins de Bordeaux n’ont que l’Europe en tête, ce n’est pas du tout le cas de Rolland Courbis. 

De son côté, l’entraîneur du MHSC considère la C3 comme un boulet que son groupe n’est pas prêt à supporter, « à part si Loulou et Laurent (Nicollin) disposent d'une cagnotte secrète et qu'ils sont prêts à recruter cinq bons joueurs sans perdre un élément... Ça me clouerait le bec, mais je n'y crois pas. » Dans le cas contraire, « Il est encore trop tôt, a poursuivi Courbis dans des propos repris par le Midi-Libre. Après le vertige du titre, nous avons réussi à stabiliser la situation, que ce soit sportivement ou financièrement. Si nous devions disputer la Ligue Europa dès la saison prochaine, bonne chance... » Car l'objectif de Courbis est encore plus ambitieux. Le technicien souhaite continuer à faire évoluer Montpellier dans le but de « jouer les trouble-fête » concernant « la troisième place » à moyen terme. 

Share