Montpellier, un point c'est tout, mais c'est bien

Montpellier, un point c'est tout, mais c'est bien

Photo Icon Sport

Frédéric Hantz (coach du MHSC après le nul arraché à Guingamp) : « Les résultats des autres je m'en occupe peu, parce que de toute façon il faudra entre 42 et 44 points pour se sauver, donc l'important c'est le nombre de points que chacun aura au 14 mai. Après c'est un match qui m'apporte beaucoup d'éléments nouveaux. Sur les neuf derniers matches, on avait jamais pris de but en première mi-temps, et quand on avait été mené, on était jamais revenu. Le faire dans un match comme ça aussi important, ça donne une idée positive et ça permet de prendre un point qui est capital pour la suite de la saison. Je me dis qu'on aurait dû l'emporter par rapport à ce qu'on a fait dans le jeu. Ce que je regrette c'est qu'on n'ait pas eu assez d'alternance entre jeu long et jeu court en première mi-temps. On aurait pu, on aurait dû faire une différence. On ne l'a pas faite. Après en deuxième mi-temps, les deux équipes peuvent l'emporter et c'est un nul qui, je pense, satisfait les deux équipes »

Share