Montpellier a presque honte du prix payé pour Ninga

Montpellier a presque honte du prix payé pour Ninga

Photo Icon Sport

L’histoire du marché des transferts est aussi fait de très bonnes affaires. On se souvient de la renaissance de Dario Cvitanich à Nice alors qu’il avait été acheté pour une très modeste somme à l’Ajax Amsterdam. Mais Montpellier a fait encore plus fort cette saison en recrutant Casimir Ninga pour 75.000 euros en provenance du club gabonais de MangaSport. Une somme bien évidemment dérisoire pour un club comme Montpellier, qui voit désormais le Tchadien empiler les buts avec le club héraultais. Et pour Louis Nicollin, annoncer le prix de ce transfert est une forme de vantardise dont il se serait bien passé, tant il a quelque peu l’impression d’avoir abusé des prix sur le marché gabonais, forcément plus abordable pour un club de Ligue 1, comme il l'a fait comprendre dans L'Equipe. 

« Il a l’air bien, mais j’espère qu’il va pas la prendre la grosse tête, je vous dirai en fin de saison si c’est une perle, j’en ai vu d’autres en quarante ans. En tout cas, quelle connerie d’avoir été raconter qu’on l’avait payé ce prix-là. On aurait dû fermer notre gueule, c’est un manque de respect pour les gens qui nous l’ont vendu à ce prix. C’est les faire passer pour quoi?? Quand on dépense des millions sur des joueurs moyens, on fait moins les malins. On aurait dû se taire », a expliqué « Loulou », à l’heure où le Tchadien de 22 ans doit en effet donner des regrets à MangaSport, puisque sa valeur va certainement décupler dans les mois à venir, surtout après ses doublés face à l’OL et l’OM. 

Share