Vasilyev donne une leçon de mercato sauce Monaco

Vasilyev donne une leçon de mercato sauce Monaco

Photo Icon Sport

Le moins que l'on puisse dire est que la gestion sportive de l'AS Monaco n'est pas réellement facile à comprendre depuis que Dmitry Rybolovlev a racheté le club de la Principauté. Si le milliardaire russe a ramené Monaco vers le haut du championnat de France, chaque mercato semble annoncer un changement de stratégie, et cela a encore été le cas durant cet été 2015. Sur le site officiel de l'AS Monaco, Vadim Vasilyev a démenti que son club naviguait à vue durant le marché des transferts et a justifié tout ce qui s'est passé sur le Rocher ces derniers mois. 

Monaco fait son mercato en accord avec Jardim

Conscient que les interrogations étaient nombreuses, le vice-président directeur général de l’AS Monaco a donc fait un long plaidoyer pour défendre la stratégie de son club et chacune des opérations réalisées au mercato. « Il ne faut pas perdre de vue une chose très importante : les transferts font partie de l’économie du football. En dehors des 10 plus grands clubs au monde, personne ne peut acheter sans vendre et nous n’échappons pas à la règle. Nous avons tout de même investi près de 75ME cet été pour 11 joueurs, ce sont des investissements très importants. Tous les mouvements sont décidés conjointement avec le staff technique. Nous avions dit qu’il y aurait des bons de sortie pour les joueurs qui avaient la volonté de partir et nous avons respecté ces engagements. Pour Martial, c’est différent. Nous voulions vraiment le conserver, mais Manchester a fait une offre incroyable en toute fin de mercato que ni le club ni le joueur ne pouvaient refuser (…) Quand nous décidons de réaliser un transfert, nous prenons plusieurs éléments en compte : les intérêts sportifs et économiques du club, la volonté du joueur et le prestige du club qui s'intéresse à notre joueur. Quand nos joueurs nous quittent pour Manchester United, Atletico Madrid, Valence, PSG ou Inter Milan, nous savons qu’il est difficile de lutter et nous pouvons dans un certain sens être fier du travail accompli, car nos éléments rejoignent des clubs de dimension mondiale. J'aimerai bien sûr les garder plus longtemps, mais il faut être réaliste face au pouvoir de ces clubs. Quand je vois James Rodriguez et Anthony Martial, ce sont les deux plus grands transferts du championnat français et parmi les 10 plus importants dans le monde. Après notre challenge est de rester compétitif sportivement et j'ai confiance dans nos choix. On va donc essayer de travailler encore plus fort pour s’approcher de ces clubs, mais nous savons que cela va prendre du temps. En tout cas, nous n’avons pas souhaité nous précipiter à la fin du mercato et acheter dans l’urgence. Je vois beaucoup de reproches, mais c’était pareil l’année dernière à la même période. Pourtant je pense qu’avec Coentrao, Cavaleiro, Traore, El Shaarawy ou Lemar… nous avons des recrues avec beaucoup de qualités. Nous ferons un point avant la trêve pour décider des retouches à apporter à notre groupe au mois de janvier », a d’ores et déjà prévenu le dirigeant monégasque, qui va cependant devoir faire sans la manne financière de la Ligue des champions cette saison.

Share