Monaco pris par la patrouille de l'UEFA pour un riche contrat ?

Monaco pris par la patrouille de l'UEFA pour un riche contrat ?

Photo Icon Sport

C’est ce vendredi que l’AS Monaco a fait le déplacement jusqu’en Suisse, et plus précisément à Nyon, au siège de l’UEFA, afin de présenter plus en détail ses comptes aux gendarmes financiers du football européen. Le club de la Principauté a donné une bonne nouvelle à l’UEFA puisque sa balance est excédentaire de 40ME pour la saison passée, contre un déficit de 50ME celle précédente. Qu’est-ce qui a changé pour expliquer ce retournement de situation ? La signature entre l’AS Monaco et la société suisse AIM d’un contrat qui, selon le Parisien, a rapporté près de 140ME aux caisses du club de Dmitry Rybolovlev en échange de la gestion et les recettes des billets, tout ce qui concerne le sponsoring et les services VIP, ainsi que la totalité des recettes liées à la Ligue des champions. Si cela est un beau deal, le quotidien parisien affirme que du côté de l’UEFA on pourrait tout de même s’interroger sur la suite des événements, compte tenu des résultats sportifs actuels de l’ASM qui pourra difficilement signer un tel deal pour la saison en cours. Si AIM travaille déjà avec des gros clubs, le Real Madrid et le Bayern Munich par exemple, cette société n’est pas autant impliquée dans le bilan financier d’une équipe. L’UEFA va donc étudier de près ce dossier, et donnera son avis dans quelques semaines avec le risque pour l’AS Monaco de prendre un petit coup de bâton, comme le PSG l’a connu, même si les deux cas ne sont pas comparables. En effet, AIM n’a aucun rapport avec Monaco en dehors de ce deal, alors que c’est le contrat entre QTA et le PSG qui a poussé l’UEFA à taper, et là il est évident que les deux entités ont un lien direct.

Share