Monaco pose une réclamation sur le pénalty de Vagner Love

Monaco pose une réclamation sur le pénalty de Vagner Love

Photo Icon Sport

Le but sur pénalty, en deux temps, marqué par Vagner Love mais refusé par l'arbitre, risque de faire couler de l’encre. Dans une action plutôt confuse, l’AS Monaco n’aurait pas eu la même information de la part des différents membres du corps arbitral, et n’aurait pas pu poser de réserve au premier arrêt de jeu, soit avant que le coup-franc pour Bordeaux soit joué. C’est ce qu’a fait savoir le club de la Principauté tard vendredi soir.

« Le club souhaite poser réclamation suite à la mauvaise information du quatrième arbitre sur l’action du penalty de la 90e minute. Le quatrième arbitre a dit au team manager (de Monaco) les termes suivants : «Il y a eu tricherie : il (Vagner Love) a fait plonger le gardien avant de tirer». Cette version du quatrième arbitre a empêché l’AS Monaco de poser une réserve technique, avant la reprise du jeu. La raison (de l’invalidation du penalty), invoquée à la fin du match par l’arbitre principal était la présence de Ricardo Carvalho dans la surface de réparation bordelaise au moment du tir. Or le gardien bordelais était également avancé. Donc le penalty est à retirer et l’avertissement adressé à Vagner Love n’est pas recevable », a fait savoir l’AS Monaco, qui assure que le carton jaune donné au Brésilien l’a été pour contestation, alors que ce dernier l’a récolté juste après avoir poussé le ballon au fond des filets. Un joli imbroglio en perspective, même si Monaco, que ce soit pour la raison de sa réclamation (mauvaise information) ou pour l’absence de réserve technique posée au bon moment, a peu de chances de se faire entendre.

Share