Au tour de Pascal Praud de cogner sur Monaco

Au tour de Pascal Praud de cogner sur Monaco

Photo Icon Sport

L’AS Monaco gagne, mais n’emballe pas. C’est cette fois Pascal Praud qui critique sans ménagement le style de jeu pratiqué par la formation de Leonardo Jardim, tout cela sur un fond assumé de nostalgie des grandes années du style monégasque. Mais Pascal Praud l’avoue, les résultats plaident en faveur de l’entraîneur du club de la Principauté, même si les spectateurs s’ennuient devant les rencontres de l’ASM.

« Le fan du maillot rouge et blanc que je suis, l’amoureux de la Principauté qui se souvient du talent de Glenn Hoddle, des débuts de Thierry Henry ou de l’éclosion de Youri Djorkaëff, cet amateur de l’ASM digère mal la bouillie que prépare le coach portugais, si loin de principes d’Arsène Wenger. J’imagine que Leonardo Jardim se moque des états d’âme de quelques nostalgiques qui cultivent la mélancolie du passé et regardent leur visage dans le rétroviseur. Jardim plaidera aussi son effectif diminué : Geoffrey Kondogbia, Jérémy Toulalan et Tiémoué Bakayoko, sont blessés. Ricardo Carvalho a été laissé au repos. Aymen Abdennour et Lacina Traoré disputent la CAN 2015.  Enfin, Jardim sortira les statistiques comme les producteurs de télévision annoncent les chiffres d’audience si on leur dit que leur programme ne vaut pas tripette. Monaco n’a plus perdu depuis le 29 novembre. En dix matches depuis cette date, l’ASM a pris un seul but, signé Alexandre Lacazette en Coupe de la Ligue contre Lyon. En championnat, Monaco a battu Lens, Toulouse, Marseille, Metz et Nantes. Ajoutons une victoire contre le Zénith Saint-Pétersbourg en Ligue des champions, deux succès en Coupe de la Ligue face à Lyon et Guingamp et une victoire à Nîmes en Coupe de  France. Que demande le peuple ? », fait remarquer de manière caustique Pascal Praud sur son blog. Car en attendant l’AS Monaco, qui était partie pour une saison compliquée, est toujours en course dans les coupes nationales, en Ligue des champions et pointe à cinq longueurs du PSG. On a connu pire situation.

Share