A Monaco, seuls les grands joueurs réussissent

A Monaco, seuls les grands joueurs réussissent

Photo Icon Sport

Le quart de finale retour de Ligue des champions contre la Juventus Turin ce mercredi sera l’occasion de voir le stade Louis-II plein à craquer ! Un moment rare dans la saison de l’AS Monaco, habituée à évoluer dans une enceinte à moitié vide et plus animée par les supporters adverses. Mais contrairement aux apparences, il s'agit d'un contexte difficile à gérer selon Guy Lacombe, qui affirme qu’un « joueur moyen » ne peut réussir sur le Rocher.

« Il y a des joueurs qui ne s'y habituent pas, qui n'arrivent pas à se motiver dans un contexte pareil, a expliqué l’ancien coach de l’ASM à Eurosport. J'ai vu des joueurs qui n'étaient pas faits pour Monaco car ils avaient besoin d'un public pour les galvaniser. De tous les temps, il y a des joueurs qui ne se sont pas adaptés. J'ai joué des matchs importants à Monaco, bon, ce n'est pas comme à Paris… Quand vous arrivez au Parc des Princes et que c'est plein, c'est très impressionnant. C'est galvanisant - je souhaite à tout le monde de connaître les joies de la victoire à Paris – mais c'est aussi vite compliqué dès que vous connaissez des difficultés. C'est un club qui ressemble à Paris pour ça : il faut prendre des grands joueurs. Un joueur moyen ne peut pas s'imposer à Paris. A Monaco, c'est la même histoire. Il faut faire un choix pertinent, ce que Monaco a souvent fait. A Monaco, il y a des attractions, un environnement particulier où il y a moins de 2CV que de Bentley. Si vous réussissez à Monaco en tant que joueur avant 25-26 ans, vous êtes costauds. Après, vous pouvez aller partout. » Monaco, une sorte de référence pour le plus haut niveau...

Share