VA ne se dégonfle pas devant l'offre de l'OM pour Masuaku

VA ne se dégonfle pas devant l'offre de l'OM pour Masuaku

Photo Icon Sport

Sous la menace du dépôt de bilan, Valenciennes a obtenu un délai d’une semaine de la part de la DNCG afin de rétablir sa situation financière. Le club nordiste accuse en effet un déficit de plus de sept millions d’euros et devra rapidement trouver des solutions pour ne pas être relégué en CFA2. Parmi ces solutions, la vente de joueurs semble être l’une des issues les plus crédibles, sachant que Lindsay Rose intéresse plusieurs clubs de Ligue 1 (Bordeaux, OL, Montpellier) et qu’Arthur Masuaku est convoité par l’OM. Mais pour le latéral gauche, le club phocéen aurait formulé une offre inférieure à un million d’euros. Proposition jugée insuffisante par Jean-Raymond Legrand en conférence de presse.

« Il n’y a pas que deux joueurs concernés, a confié le président valenciennois. Mais des gens attendent que le VAFC tombe (pour récupérer les joueurs libres). Même en liquidation judiciaire, les joueurs appartiendront toujours à VA jusqu’à la décision de l’administrateur qui sera nommé. Je vise plus de trois millions d’euros pour les départs. On reçoit des offres en dessous du marché. C’est de bonne guerre. » Joint par La Provence, le dirigeant nordiste en a profité pour fixer le prix de Masuaku, histoire de clarifier la situation avec l’OM : « C'est 1,2 million d’euros ou rien ». L’OM devrait revenir à la charge afin d’intégrer Masuaku au groupe professionnel dont la reprise est prévue samedi.

Share