Tapie démolit Bielsa et veut que l'OM le « dégage »

Tapie démolit Bielsa et veut que l'OM le « dégage »

Photo Icon Sport

L’avantage avec Bernard Tapie c’est que les années passent et qu’il ne garde jamais sa langue dans sa poche. Après l’hallucinante charge de Marcelo Bielsa contre Vincent Labrune, jeudi en conférence de presse, le patron de l’OM est resté prudent dans son seul et bref commentaire. Mais ce samedi, dans l’Equipe, Bernard Tapie, qui est non seulement l’ancien président de l’Olympique de Marseille, mais désormais le patron de la Provence, avoue qu’à la place de Vincent Labrune il ne ferait aucun cadeau. Et Tapie de casser Marcelo Bielsa en deux.

« J'ai les glandes. Si Bielsa ne veut en faire qu'à sa tête, veut se permettre de dire ce qu'il veut quand il veut, qu'il monte un club et devienne président (…) Concernant Bielsa, la vraie question est la suivante : pour qui se prend-il ? Quand on est à l'OM, un club qui a un tout autre palmarès que le sien, on se comporte correctement. Soyons sérieux. Quand on compare ­l'histoire de l'OM et celle de Bielsa, il n'y a pas photo. Des entraîneurs d'un tout autre standing ont occupé son banc et ­jamais aucun ne s'est permis de se comporter comme il le fait. Il ne veut pas parler aux dirigeants. Il ne veut pas manger avec les joueurs. En gros, il emmerde ses supérieurs hiérarchiques, il dit que ses joueurs sont de la merde mais il reste. Il se croit où sérieusement ? On parle de l'OM, là !, fulmine Bernard Tapie, qui n’a qu’un conseil à donner à Vincent Labrune, mais un conseil à la Nanard c'est à dire sans faire de détails. Vincent Labrune n'a pas le choix. Il est dans la même situation que François Hollande avec Arnaud Montebourg. J'espère qu'il va dégager Bielsa au nom de la dignité du club, de ce que l'OM représente. S'il veut montrer que c'est un président, mais qu'il le vire ! Et pour faute lourde, sans lui verser la moindre indemnité. »

Share