Revenir en L1 n'est pas un crime assure Domenech

Revenir en L1 n'est pas un crime assure Domenech

Photo Icon Sport

Depuis son retour en France, à Marseille, Lassana Diarra refait parler de lui. Et, plutôt en bien ! Raymond Domenech, qui l’a coaché en équipe de France à la fin des années 2000, est retombé sous le charme.

À 30 ans, l’ancien joueur du Real Madrid a de beaux restes, malgré une mauvaise escapade en Russie. Depuis sa reprise, le 23 août dernier, lors de la très belle victoire de l’OM contre Troyes (6-0), Lass n’a plus quitté l’équipe type de Michel. Devenu un titulaire indiscutable au sein du 4-3-3 olympien, Diarra impressionne et s’impose comme le patron marseillais sur, et aussi en dehors du terrain. Véritable plaque tournante de Marseille, le numéro 10 n’a mis que très peu de temps à retrouver son niveau de base. Une bonne nouvelle pour lui, pour l’OM, et peut-être pour l’équipe de France, qui recherche désespérément un 6 capable de tout faire ?

Son très bon début de saison n’est donc pas passé inaperçu, et Raymond Domenech, l’ancien sélectionneur des Bleus, est content de revoir le Lass qu’il a connu. « C’était un pari, et il est déjà réussi. Mais pour ceux qui le connaissaient, c’était une évidence. Je connais Diarra, donc je ne suis pas surpris. Il est à son niveau. Il est un vrai lien. C’est le mec qui récupère, rassemble, remet en place, tempère, accélère : il a tout de ce registre du milieu défensif axial et récupérateur », a-t-il confié à France Football.

Le mari d’Estelle Denis se félicite de voir un joueur de ce calibre revenir dans le championnat français : « C’est bien d’avoir des joueurs de ce niveau qui se rendent compte que revenir en France n’est pas une honte. C’est un peu le problème de tous ceux qui partent, et pour lesquels cela ne marche pas forcément à l’étranger. Et lorsqu’il est question de retourner en France, ils considèrent cela comme un échec. Non, revenir à Marseille n’est pas un échec. L’OM est un grand club. Ça ouvre même la voie pour d’autres ». En parlant de voie, celle de l’équipe de France de Didier Deschamps pourrait bientôt se libérer pour Diarra avant un Euro à domicile, qui doit bien planer dans un coin de sa tête…

Share