Pierre Ménès voit l'OM « bouffer du Parisien » pendant un mois

Pierre Ménès voit l'OM « bouffer du Parisien » pendant un mois

Photo Icon Sport

Pierre Ménès n'a pas été emballé par le jeu pratiqué par l'Olympique de Marseille contre Sochaux, mais le consultant de Canal+ sait bien que la qualification de l'OM pour la finale de la Coupe de France face au PSG va calmer la situation. Car défier le vieux rival parisien donne de l'air aux joueurs marseillais, même si ces derniers n'ont pas le droit de se rater en Ligue 1. En attendant, Pierre Ménès rappelle que l'OM doit vite assurer son maintien pour être à peu près tranquille, et que Nantes sera probablement un rival plus dur que Sochaux dimanche au Vélodrome.

« L’OM en est rendu là : se déplacer chez le 15e de Ligue 2 est devenu un piège… Le plus grave, c’est que cela a été le cas en première mi-temps. Les Olympiens étaient tétanisés et le 4-4-2 mis en place par Passi inopérant. Notamment au milieu où Diaby est toujours en phase de reprise et Romao n’était visiblement pas à l’aise. Il y avait donc une espèce de no man’s land à 35 du but marseillais plein axe, que les Sochaliens n’ont pas su exploiter (…) Mandanda n’a rien eu à faire et même si les Sochaliens ont fait preuve de beaucoup de courage, ils ont à mon sens raté leur match, surtout en première mi-temps où il y avait moyen de mettre beaucoup plus en difficulté une équipe de l’OM qui n’a évidemment pas solutionné tous ses problèmes avec cette courte victoire. Les joueurs ont juste acheté une forme de paix sociale jusqu’au 21 mai. D’ici là, on va leur demander pendant un mois de bouffer du Parisien pour que tout soit pardonné en cas de victoire. Je ne saurais trop leur conseiller, en attendant, de se concentrer sur le championnat afin d’éviter une vilaine surprise », prévient, sur son blog, Pierre Ménès.

Share