Pierre Ménès défie les supporters de l'OM présents au Vélodrome

Pierre Ménès défie les supporters de l'OM présents au Vélodrome

Photo Icon Sport

Pierre Ménès n’est pas à classer dans la catégorie des supporters béats d’admiration devant Marcelo Bielsa, et la déroute de l’Olympique de Marseille contre Lorient a conforté le consultant de Canal+ dans sa position. Pour Pierre Ménès, si les joueurs sont évidemment fautifs des résultats en 2015, il faut quand même placer El Loco face à ses responsabilités. Et le journaliste de demander aux supporters de l’OM présents au Vélodrome s’ils s’éclatent réellement depuis quelques mois en voyant leur équipe.

« Évidemment, tout n'est pas de la faute de l'entraîneur. Il y a trop de joueurs qui ont été en dessous de tout contre Lorient. Que ce soit Nkoulou, Gignac, Thauvin ou Ocampos, ils ont tous été faibles. Mais quand on est autant friable sur le plan défensif, je ne comprends pas qu'on appauvrisse davantage ce secteur. C'est louable de vouloir gagner par l'attaque mais on voit bien que, même face à une équipe qui joue sa survie en Ligue 1, ça ne passe pas. L'OM en a quand même pris cinq à la maison. Au fil des semaines, le bilan de Bielsa s'alourdit. Les Phocéens sont seizièmes de Ligue 1 en 2015. Alors je veux bien qu'on dise que c'est uniquement à cause des acteurs. Mais personne ne trouve bizarre que ces joueurs, aujourd'hui considérés comme des chèvres, aient réussi à être champions d'automne ? Si, à un moment donné, ils n'ont pas pu se soumettre aux exigences de l'entraîneur, il fallait peut-être que l'Argentin mette de l'eau dans son vin et qu'il s'adapte à son groupe. C'est aussi ça la force d'un entraîneur. De manière générale, je trouve qu'on fait preuve d'une clémence absolument incroyable avec lui. C'est vrai qu'on voit du spectacle avec Marseille mais j'aimerais bien savoir quel supporter de l'OM est content du spectacle auquel il assiste au Vélodrome depuis trois mois… », s’interroge, sur son blog, Pierre Ménès, qui sait bien que ce sont les résultats qui comptent, notamment pour un club qui souffrira la saison prochaine s’il n’obtient pas un ticket pour la prochaine Ligue des champions.

Share