Passi : « Garder l’héritage de Bielsa »

Passi : « Garder l’héritage de Bielsa »

Photo Icon Sport

Pour sa première conférence de presse en tant qu’entraineur principal, Franck Passi a fait le tour de l’actualité de l’OM. Entre la démission de Bielsa, sa nomination à la place de l’Argentin, la reprise d’un groupe qu’il connaît très bien, ses volontés de jeu et le match à Reims, l’ancien international espoirs a dévoilé quelques indices sur ce qu’il comptait mettre en place. 

« Ma première réaction a été de la déception, car je ne m’y attendais pas du tout. Je suis toujours déçu, mais on s’est tourné vers d’autres objectifs. Rapidement, le président m’a demandé d’assurer l’intérim et de continuer ma mission. Je ne me suis pas posé la question car je me suis senti prêt pour cela. Ma relation avec les joueurs va changer, car c’est moi qui fais les compositions d’équipe désormais. Les joueurs savent que je suis honnête. Quand on fait ce métier, c’est pour être un jour en première ligne. J’avais cette ambition de devenir numéro 1, mais je ne m’étais pas donné de date. Je suis content que le président me fasse confiance, mais je ne me suis pas tourné sur mon avenir. Je sais que l’OM cherche un entraineur, on verra ce qu’il se passera ensuite. Je sens l’adhésion du groupe, je suis soutenu par les cadres, qui sont là aussi pour aider les plus jeunes. Marcelo a laissé un héritage, il était très tourné vers l’offensive, c’est une chose qu’on veut garder comme l’a dit le président. Tout en connaissant la Ligue 1, qui est très fermée. Donc on va désormais essayer d’être plus équilibré car la saison dernière on en a parfois manqué à certains matchs. Mais on va essayer de faire perdurer le marquage, ou le pressing. Ce n’est pas simple de passer avec Bielsa, mais je prends ça avec sérénité », a confié Franck Passi, qui a également fait savoir qu’il comptait préserver le 4-2-3-1 mis en place par l’ancien coach, même si tout le monde pourra probablement constater dès dimanche les premiers changements opérés par le nouvel entraineur de l’OM. 

Share