OM : Vincent Labrune hausse le ton dans le dossier de la vente

OM : Vincent Labrune hausse le ton dans le dossier de la vente

Photo Icon Sport

Vincent Labrune a décidé de sortir du silence concernant les rumeurs qui font état d’une mise en vente de l’Olympique de Marseille par Margarita Louis-Dreyfus.

Et pour cela, rien de mieux qu’un bon entretien avec ses propres médias. C'est donc via OM.net que le président du club phocéen a balayé d’un revers de la main la vente imminente de l’Olympique de Marseille tout en reconnaissant que MLD cherchait des investisseurs pour ramener l’OM sur les devants de la scène. De quoi calmer ceux qui affirment que tout est mis en oeuvre pour céder le club au plus vite.

« Il est intolérable que des individus ne travaillant ni au club ni avec l'actionnaire se permettent de parler en notre nom. Aujourd'hui, la situation est très claire : il y a un actionnaire, qui est le patron, et un président qui travaille main dans la main avec elle pour prendre les meilleures décisions concernant l'avenir de l'Olympique de Marseille. Dans ce cadre, les réflexions stratégiques que nous menons ensemble sont nombreuses : elles vont de l'organisation du club au quotidien, à sa gestion financière et aussi à son avenir. Et ce que peuvent en dire dans la presse les uns ou les autres qui ne sont pas directement impliqués dans nos process, que ce soit auprès de Margarita Louis-Dreyfus ou à mes côtés, n'a aucune valeur. Comme Margarita Louis-Dreyfus l’a dit, elle ne cherche pas un acheteur, elle travaille avec moi et ses conseillers sur la stratégie pour le club. Nous menons de front plusieurs réflexions visant à assurer la pérennité et la compétitivité du club pour le futur. Nous serons donc à l'écoute d'éventuels investisseurs qui seraient intéressés pour faire grandir et progresser l'OM, car notre but ultime est que l'OM redevienne le grand club qu'il a été », a confié, Vincent Labrune dans une interview accordée au site officiel de son club.  Reste à savoir quelle est la marge de manoeuvre entre « investisseurs » et « acheteurs ».

Share