OM : Pierre Ménès pointe ce qui cloche gravement

OM : Pierre Ménès pointe ce qui cloche gravement

Photo Icon Sport

Face à Metz, et dans un Vélodrome même pas rempli à moitié, l'Olympique de Marseille est venu à bout du promu messin, mais en se faisant de grosses frayeurs. Revenant sur cette rencontre, Pierre Ménès constate l'omniprésence de Bafé Gomis, mais s'affole devant les lacunes défensives de cette équipe de l'OM qui aurait pu prendre cher si Mevlut Erding n'était pas passé au travers. Pour le consultant de Canal+, des questions se posent quand même sur la valeur de cette formation phocéenne.

« L’OM a remporté le match du record du nombre de rencontres disputées en D1/L1 grâce à un but de Gomis. Bafé fait quasiment tout dans cette équipe. Premier défenseur central sur les coups de pied arrêtés défensifs, buteur et même arrière latéral, ce qui aurait d’ailleurs pu valoir un penalty aux Messins avec cette faute maladroite dans sa surface. Au final, cette équipe de Marseille a offert un visage assez conforme à ce qu’elle montre depuis pas mal de semaines, à savoir séduisant en attaque - avec toutefois une fâcheuse tendance à ne pas savoir marquer le deuxième but lorsqu’elle mène - et terriblement inquiétant sur le plan défensif. Si Erding n’avait pas été d’une maladresse affolante - il aurait pu inscrire un doublé voire un triplé dans ce match - le résultat aurait pu être bien différent. Quoi qu’il en soit, Marseille prend des points et se replace au classement avant d’aller à Paris dimanche prochain. Mais malgré ce match du record, le dernier de l’ère Louis-Dreyfus, le Vélodrome est toujours désespérément vide. On va voir ce que ça va donner dans les semaines à venir avec la prise de pouvoir imminente de McCourt », explique, sur son blog, Pierre Ménès.

Share