OM : McCourt n’ira pas loin avec ses 160 ME

OM : McCourt n’ira pas loin avec ses 160 ME

Photo Icon Sport

Lundi 17 octobre, soit six jours avant le choc face au Paris Saint-Germain, Frank McCourt deviendra officiellement le nouveau propriétaire de l’Olympique de Marseille.

Le début d’une nouvelle ère pour le club phocéen qui devrait rapidement profiter des moyens financiers de l’Américain. En effet, outre les 45 millions d’euros investis pour s’offrir le pensionnaire de Ligue 1, McCourt aurait prévu d’injecter 160 millions d’euros dans les prochaines années. De quoi inquiéter un proche de la Ligue de Football Professionnel qui estime que l’OM a besoin d’un investissement beaucoup plus élevé.

« Je suis très surpris, à la fois du prix de la vente et du montant de l'investissement, qui ne correspond qu'à des pertes. Je pense que McCourt n'a pas encore bien mesuré la réalité économique du chantier, a confié ce proche de la LFP au Phocéen. Avec 45 millions à l'achat, ce qui est grosso modo la valeur du club, et environ 160 millions d'investissement, ce qui est annoncé, ça me parait très mince. Le capital joueurs n'existe pas, et avec cet effectif, le club perd encore une vingtaine ou une trentaine de millions chaque année. Ça fait quasiment 100 millions de pertes sur trois ans, sans compter les pertes en recettes billetterie, en droits TV. »

« 160 M€, il en manque la moitié… »

« Son engagement financier est, en gros, de 200 millions achat compris, et c'est totalement insuffisant pour monter une grosse équipe, a-t-il estimé. Le club perd de l'argent chroniquement, il va donc devoir couvrir ces pertes sur les trois années qui viennent. Pour faire quelque chose de consistant, il faut mettre 300 millions sur trois ans, il en manque donc la moitié. J'ai le sentiment que McCourt n'a pas mesuré où il mettait les pieds, et je ne serais pas étonné que dans les mois à venir, il soit obligé de se marier avec quelqu'un d'autre pour assurer une vraie solidité. » En tout cas, on imagine que McCourt doit avoir une idée en tête sachant qu’il n’est certainement pas venu pour perdre de l’argent.

Share