OM : McCourt, Eyraud, l'énorme show à l'américaine de ce lundi !

OM : McCourt, Eyraud, l'énorme show à l'américaine de ce lundi !

Photo Icon Sport

Journée historique pour l’Olympique de Marseille ce lundi, avec le changement de propriétaire officialisé en grandes pompes.

Margarita Louis-Dreyfus a vendu le club de son défunt mari à Frank McCourt pour la somme de 45 ME. Un montant modique pour une institution mal en point, sportivement comme financièrement, même si les nombreuses ventes de ces dernières saisons ont permis de mettre les compteurs à zéro ou presque, mais avec comme conséquence une équipe constituée dans la difficulté et dans l’urgence. Peu importe, McCourt l’a assuré, il est là pour remettre l’OM au plus haut niveau, et ambitionne pour cela d’investir « 200 ME sur les quatre prochaines années », a-t-il confié à L’Equipe. De quoi remettre l’équipe sur de bons rails, car peu de clubs en France peuvent se vanter d’un tel apport, même si cela sera sans doute juste pour redonner le lustre européen des années 1990 au seul club français victorieux de la Ligue des Champions.

Néanmoins, le show est lancé et le nouveau président du club, Jacques-Henri Eyraud, y est allé aussi franchement ce lundi à la Commanderie. Arrivé en moto-taxi, le dirigeant olympien a pris possession des bureaux avant de prononcer quelques mots devant l’effectif et les salariés. Devant le groupe sportif, il a posé avec le Trophée de la Ligue des Champions sous les bras, lançant cette phrase très forte : « Voilà notre objectif, vous l’avez sous les yeux », a tonné JHE, qui n’a pas hésité à mettre le paquet dans son discours d’intronisation.

L'OM joue pour finir premier !

« On va remettre l’OM à la place qui est la sienne. C’est notre objectif et nous avons les moyens de nos ambitions. Il faut que notre club, l’OM, soit connu et refasse parler dans le monde entier. L’OM est le club français qui doit succéder… à l’OM, dans la conquête de la Ligue des champions. Frank McCourt est un homme riche et ambitieux. Quand il investit, c’est pour gagner. Croyez-moi, quand on est Américain d’origine irlandaise, avec le fighting spirit qui les caractérise, on vient pour gagner, finir premier… voire deuxième de temps en temps, mais jamais quatrième », a clamé le nouveau président de l’OM, dans une tirade des plus ambitieuses. Et ça, c’est déjà nouveau à Marseille, à l’heure où les supporters ne se rendront pas au Parc des Princes dimanche prochain pour des raisons logistiques, mais aussi parce qu’ils pensent « prendre une fessée » selon l’un de leurs représentants, Michel Tonini.

 

Share