OM : McCourt, Dana ne digère pas « l'américanisation du pastis »

OM : McCourt, Dana ne digère pas « l'américanisation du pastis »

Photo Icon Sport

Longtemps en course pour le rachat de l'Olympique de Marseille, Pablo Dana, l'homme à l'origine du fonds d'investissement basé à Abu Dhabi, n'est pas parvenu à ses fins.

Manifestement, son projet n'a pas convaincu la propriétaire Margarita Louis-Dreyfus qui a préféré vendre le club phocéen à l'Américain Franck McCourt. Beau joueur, le banquier italo-suisse regrette tout de même le traitement infligé par MLD à sa candidature et attend le futur patron de l'OM au tournant.

« Je trouve que c'était le moment (de vendre). On nous a un petit peu snobés, on nous a rendu la chose assez difficile, a raconté Pablo Dana à La Provence. On leur avait donné jusqu'à la première semaine de septembre au plus tard pour nous retenir, ils ont trouvé mieux, tant mieux. » Pourtant, le candidat battu a du mal à imaginer un OM à la sauce américaine.

« A lui d'investir... »

« Maintenant, il faut voir s'il (Frank McCourt) comprend l'esprit marseillais, ce qu'il y a derrière. Ce qui me fait juste peur et me tire souci, c'est qu'une américanisation du pastis, ce n'est pas mon truc, a-t-il lâché. Il faudra voir comment réagissent les supporters à la longue. En revanche, c'est un groupe très professionnel. Le monsieur a beaucoup d'argent. Maintenant, à lui d'investir. Nous étions prêts, c'est dommage, mais c'est de la compétition, c'est de bonne guerre. » Nul doute que Pablo Dana ne sera pas loin lorsque Frank McCourt sera la cible de premières critiques...

Share