OM : Le constat glacial d'un supporter sur l'ère Louis-Dreyfus

OM : Le constat glacial d'un supporter sur l'ère Louis-Dreyfus

Photo Icon Sport

Alors que l'ère Louis-Dreyfus prend fin ce lundi du côté de l'Olympique de Marseille, Michel Tonini, le président de l’association de supporters des Yankee, a tiré un bilan plus que négatif de cette période-là.

Ce lundi, le club phocéen va changer de propriétaire. Pratiquement vingt ans après l'arrivée de la famille Louis-Dreyfus, l'OM va passer sous pavillon américain en devenant la propriété de Frank McCourt. L'homme d'affaires va officiellement racheter l'OM pour 45 millions d'euros ce lundi dans l'objectif de faire entrer Marseille dans une nouvelle ère. Mais alors que la page Louis-Dreyfus se tourne, que retenir de ces vingt dernières années ? Si certains retiendront les titres, avec un championnat de France en 2010, un triplé en Coupe de la Ligue entre 2010 et 2012 et un doublé au Trophée des Champions en 2010 et 2011, d'autres, comme Michel Tonini, retiendront surtout le désamour des supporters marseillais pour leur club ces derniers temps...

« La ferveur a été mise entre parenthèse pendant 20 ans. Ils ont fini par vider les stades. Même les supporters qui faisaient semblant d’y croire ont fini par le déserter. J’ai connu une époque où l’OM avait des charlatans à sa tête, ou le club montait, descendait, mais on s’en accommodait, la passion persistait. Là, je ne vois que du gâchis de rares instants de bonheur vite douchés. Sa fortune personnelle aura plus servi à gaver des agents et des intermédiaires », a avoué, dans les colonnes de L'Equipe, le président des Yankee, qui préfère donc retenir le négatif de l'ère Louis-Dreyfus, terminée par une victoire contre Metz dimanche soir (1-0)... dans un Vélodrome vide avec seulement 25 000 spectateurs dans les tribunes.

Share