OM : Il faut être « maso » pour venir à Marseille, c'est Bedimo qui le dit

OM : Il faut être « maso » pour venir à Marseille, c'est Bedimo qui le dit

Photo Icon Sport

Suite au bon match amical de l’Olympique de Marseille contre l’Ajax Amsterdam mercredi (2-2), Henri Bedimo a expliqué pourquoi il avait été séduit par le projet marseillais au cours de cet été.

Jusqu’ici, le mercato estival de Marseille plonge un peu le club dans l’inconnu avec la venue de joueurs quasiment inconnus du grand public comme Sakai ou Khaoui. Mais si ces recrues-là ont étonné du côté de la Cannebière, l'arrivée d’Henri Bedimo représente tout de même un joli coup pour le club phocéen, qui s’est attaché les services d’un bon latéral gauche de L1. Mais comment l’OM a réussi son coup malgré l’incertitude qui plane au-dessus de son avenir ? Réponse avec l’intéressé lui-même.

« J’étais conscient du contexte dans lequel se trouve l’OM avant de signer. Je suis là, ça veut dire que je crois en le projet. Maintenant peut-être que je suis un peu maso (rires). Mais bon, j’ai quand même un peu de bouteille. Aujourd’hui, l’heure n’est plus aux questions pour nous. On se concentre sur le rectangle vert. À partir du moment où on répondra présent, le public sera derrière nous. Je connais le défi qui m’attend. Je suis serein, je n’appréhende pas du tout. Vous savez ça fait 10 ans que je joue en Ligue 1, donc je sais qu’il y aura des hauts et des bas. Ça va secouer un peu plus à Marseille je le sais. Mais bon, c’est là où mon expérience doit parler. Mon objectif est d’aider le groupe et le club à faire une très belle saison, et de m’éclater ici aussi, je suis venu pour ça. On a du pain sur la planche, mais ça ne me fait pas peur. Lorsqu’on fait une belle saison dans un tel contexte la joie est encore plus grande », a déclaré sur Foot365 Henri Bedimo, qui est donc venu à Marseille pour essayer de redorer le blason d’un club historique de Ligue 1.

Share