OM : Critiqué par les supporters, Diarra dénonce les coupables

OM : Critiqué par les supporters, Diarra dénonce les coupables

Photo Icon Sport

Peu épargné par les blessures, Lassana Diarra (31 ans) réalise un début de saison décevant à l’Olympique de Marseille.

De quoi provoquer la colère des supporters qui se demandent si le milieu de terrain ne néglige pas le club phocéen pour mieux préparer son départ. En effet, l’international français aimerait trouver une formation qui l’aidera à payer son amende de 10 millions d’euros infligée par la FIFA. Mais de son côté, Diarra assure que les fans de l’OM ont été manipulés par les médias.

« Pour moi, ce ne sont pas des critiques. Ils ne savent pas tout. Je me mets à la place du supporter. J’ouvre le journal et je vois : Diarra veut partir pour qu’on paye son amende de 10 M€, pour ci, pour ça... La première chose qui lui vient à l’esprit, c’est quoi ? Il est venu à l’OM, il n’avait pas joué pendant seize mois, il a fait une bonne saison, il veut de l’argent, il veut ci, il veut ça... Voilà ce qu’on a présenté aux supporters », a dénoncé l’ancien joueur de Chelsea dans La Provence.

Diarra s’est sacrifié pour l’OM

« Après, il y a eu mes pépins, mes blessures, mes performances ont diminué, a poursuivi le Marseillais. Donc, on a dit que Lassana n’avait plus envie de jouer, qu’il avait la tête ailleurs... Je vais encore vous poser une question : vous croyez que c’est en restant dans mon lit, allongé, que je vais faire avancer le schmilblick ? Ça me servirait à quoi ? J’ai disputé les trois premières journées au mois d’août (Toulouse, Guingamp, Lorient), mais est-ce que j’avais fait un match de préparation ? Non. »

« Vous savez pourquoi j’ai joué ? Parce qu’il y avait Franck Passi, pas mal de jeunes, et qu’il fallait aider. Le club et la direction savaient très bien que je n’étais pas prêt, a-t-il raconté. Des joueurs sont blessés, un mois, deux mois. On n’entend rien. Et quand c’est Lassana Diarra, il doit mettre sa cape ! Mais il y a plein de choses. Comment je suis dans ma tête ? Heureux, pas heureux ? Quand l’an dernier, je me fais cambrioler, on va dire que j’ai inventé ? Il faut arrêter ! » Diarra serait donc victime d’un acharnement alors qu’il ne ferme toujours pas la porte à un départ cet hiver...

Share