Michel pas loin d'enfoncer ses joueurs à l'OM

Michel pas loin d'enfoncer ses joueurs à l'OM

Photo Icon Sport

On connaissait le Marcelo Bielsa qui protégeait ses joueurs à tout prix, même quand ceux-ci n’étaient pas au niveau, le technicien argentin préférant prendre sur lui la responsabilité d’un mauvais résultat que d’incriminer ses éléments. Avec Michel, l’OM a sauté du coq à l’âne puisque, après le décevant match nul face à Lorient, l’entraineur espagnol n’était vraiment pas loin d’accuser ses joueurs de ne pas avoir les épaules pour jouer à Marseille. En conférence de presse, l’entraineur olympien a avoué que, dans un club comme l’OM, il fallait savoir jouer avec la pression, et que pour cela, il fallait beaucoup de talent. Sous-entendu, ses joueurs n’en ont pas assez…

« Tous les matches sont comme ça, ce résultat paraît incroyable, on a une moyenne de vingt tirs au but par match. On prend des buts trop facilement, mais cela n'a rien à voir avec une quelconque fébrilité défensive. Lorient marque à la 38e minute sur une action presque désespérée... Lorient est une bonne équipe, mais dans beaucoup de phases de jeu nous avons mieux joué. S’il faut hausser le ton ? Écoutez, ça c'est une bonne question. Il faut donner confiance aux joueurs, mais pour jouer dans une grande équipe comme l'OM, la confiance, ce n'est pas l'entraîneur qui la donne, elle doit résider dans chaque joueur, ça s'appelle la qualité. La qualité des joueurs n'est pas mauvaise, mais la pression est énorme pour jouer dans un club comme l'OM. Le championnat avance et on a besoin de points. Il n'est pas seulement question de chercher un système de jeu, j'avais parlé dès mes premières conférences de presse d'enlever beaucoup de pression à ces jeunes joueurs, mais ce n'est pas facile. Vendredi, j'ai dit que nous jouions contre le temps, ce qui m'inquiète plus que nos rivaux. En fait, on joue d'avantage contre nous-mêmes que contre nos rivaux », a livré un Michel qui, après des débuts fracassants, peine clairement à trouver un second souffle pour son équipe. 

Share