Mandanda repris de volée... par un Sénateur

Mandanda repris de volée... par un Sénateur

Photo Icon Sport

Pour dénoncer le manque d’allant et le peu de rythme de son équipe lors de la défaite face à Angers (1-2), Steve Mandanda n’avait pas mâché ses mots ce dimanche après-midi. Vexé par ce revers à domicile contre un promu qui en voulait clairement plus, le gardien olympien avait critiqué le comportement de ses joueurs, en utilisant une expression vieille comme le monde, expliquant que « cela faisait deux matchs qu’on jouait comme des sénateurs ». A l’heure où tout se dit, tout se sait et tout se communique, un sénateur a repris la balle au bond et a distribué un « carton rouge » virtuel au gardien de l’équipe de France.

« Carton rouge à Steve Mandanda ! Un sénateur, ça vit à 300 à l’heure entre le terrain et l’hémicycle » a expliqué Jean-Batpiste Lemoyne, avec un petit smiley pour faire passer cela. Car la critique du portier marseillais ne va bien évidemment pas chercher plus loin que l’expression en elle-même, qui date du temps de la Rome antique, où le Sénat était un conseil de vieux sages qui, forcément, ne se déplaçaient pas très vite.

Share