Les Yankee hurlent au complot anti-OM et attaquent la LFP

Les Yankee hurlent au complot anti-OM et attaquent la LFP

Photo Icon Sport

A l’occasion des deux premiers matches de Ligue 1 que jouera l’Olympique de Marseille à domicile, une partie d’un des Virages du Vélodrome sera fermée suite à une sanction prise la la Ligue de discipline de la Ligue de Football Professionnel. Cette décision faisait suite aux nombreux incidents survenus lors du match OM-Bastia, fin mai, dont la première période a été marquée par différents jets de projectiles sur le terrain, ce qui a poussé l’arbitre à retarder la début de la deuxième mi-temps afin que le calme revienne dans les tribunes. Mais pour les Yankee-Nord, tout cela est surtout l’occasion d’un règlement de compte, la puissante association de supporters de l’OM se sentant jalousée en France. Et elle a donc décidé d’attaquer en justice cette sanction, criant au complot fomenté du côté de Paris.

« Comme vous le savez sans doute, la LFP a encore une fois pris une décision honteuse en nous punissant de deux matchs à huis clos, comme si 4 000 personnes pouvaient être responsables des agissements de 4 idiots. Cette punition de masse a été décrétée de façon aveugle et disproportionnée dans un contexte sécuritaire encore inédit dans notre belle république. Elle a surtout été prononcée sous la pression des autres clubs de ligue 1 qui décidément, nous jalousent et nous envient et ne supportent pas l'idée que l'OM a un grand public, fervent et fidèle, envers et contre tout. Depuis que la nouvelle est tombée, il ne se passe pas un jour sans que nous discutions avec nos avocats de la suite que nous devons donner à cette affaire. En effet, à travers nous, c'est l'OM, ses supporters et tout Marseille qui sont victimes d'une chasse aux sorcières orchestrée depuis Paris par des responsables qui nourrissent une haine aveugle de Marseille. Une conclusion s'impose, cette décision est injuste, ciblée et totalement illégale. Les punitions de masse sont le fait de dictatures, pas de démocraties. Cependant, l'OM n'ose faire appel de peur de voir la sanction être aggravée. Nous irons donc seuls devant les tribunaux et nous utiliserons tous les recours possibles pour faire annuler cette décision et obtenir réparation.Toutefois, nous sommes bien conscients que ce combat va être long et que cette sanction risque d'être appliquée malgré tout (…) Bien entendu, nous vous tiendrons au courant des feuilletons judiciaires que cette affaire ne va pas manquer de générer », écrit Michel Tonini dans un communiqué publié sur le site des Yankee-Nord.

Share