Le mercato, la préparation… Le gros flop de l’OM assume

Le mercato, la préparation… Le gros flop de l’OM assume

Photo Icon Sport

Très critiqué depuis ses débuts à l’Olympique de Marseille, Rolando aurait pu trouver une ou deux excuses pour expliquer ses difficultés. Mais en conférence de presse, le défenseur central a choisi de ne pas se cacher.

« On va continuer avec Rekik et Nkoulou, car c’est un tandem qui s’entend bien », a annoncé Michel avant le déplacement à Saint-Etienne dimanche (21h). Une mauvaise nouvelle pour Rolando, qui a visiblement perdu les faveurs de son entraîneur à Marseille. Il faut dire que le Portugais ne s’est pas montré à son avantage, notamment lors du choc contre le Paris Saint-Germain (2-1 pour les Parisiens, 9e journée), d’où les nombreuses critiques qu’il subit. Pas de quoi affecter la lucidité de Rolando qui, au lieu de souligner son arrivée tardive au mercato et donc sa préparation raccourcie, a préféré assumer ses prestations décevantes. 

« Je n'essaie pas de trouver des excuses. Si je joue, je dois être prêt pour aider le club et être bon. Lorsque je n'y parviens pas, ce n'est pas à cause de la préparation, a reconnu le défenseur marseillais. En football, tu veux toujours être le meilleur possible, mais parfois, tu n'y arrives pas. C'est vrai que j'ai commencé plus tard, mais j'essaie de faire de mon mieux. Je suis arrivé au dernier moment. Ils m'ont appelé le 30 août et j'ai signé le 31. Quand mon agent m'a dit qu'il y avait la possibilité de venir à l'OM, j'ai dit ok tout de suite car c'est un club important et un bon championnat. Je suis heureux ici. J'ai choisi l'Olympique de Marseille, et quand on ne gagne pas, je suis malheureux. Mais je me sens bien ici. » Reste à savoir si l’ancien joueur de Porto réussira à renverser la situation en sa faveur.

Share