Le champ de patates de l'OM, c'est bientôt fini

Le champ de patates de l'OM, c'est bientôt fini

Photo Icon Sport

Cette saison, tout a changé à l’OM, y compris le terrain. Le club phocéen a en effet opté pour une pelouse hybride (à la fois naturelle et synthétique) réputée plus souple et plus résistante. Oui mais voilà, après neuf journées de championnat, la LFP a mis à jour son classement des meilleures pelouses de Ligue 1 dans lequel Marseille pointe à la 14e place, parmi les mauvais élèves. La faute à un problème d’enracinement sur le point d’être résolu selon le gestionnaire du Vélodrome.

« On a voulu changer complètement la pelouse qui n'était pas adaptée à la multiplication des évènements. On est parti sur un système hybride avec un substrat synthétique recouvert d'une pelouse naturelle. Il fallait beaucoup de temps pour tout refaire. On a été un peu pris par le temps. On a posé cette pelouse quinze jours avant le premier match. Elle a eu du mal à s'enraciner, ça s'est vu, je ne peux pas dire le contraire, a reconnu Bruno Botella, le président d’Arema, dans un entretien accordé au Phocéen. On a mis en place un protocole très strict avec le fournisseur de la pelouse, on le respecte. Les choses s'améliorent, mais il faut un peu de temps. Pour ne rien vous cacher, avec la chaleur de la fin du mois d'août, il y a eu un champignon dans les racines. Il a fallu aussi soigner cette pelouse. Les jardiniers sont là. La luminothérapie sert à compenser l'ombre par de l'ensoleillement artificiel. » Comme quoi, l’OM ne domine pas tous les classements cette saison, puisque c’est le PSG qui possède pour le moment la meilleure pelouse de L1.

Share