Le cannabis, la cause du syndrome du Vélodrome à l’OM ?

Le cannabis, la cause du syndrome du Vélodrome à l’OM ?

Photo Icon Sport

Pour expliquer les mauvaises prestations de l’Olympique de Marseille et du Gazélec Ajaccio dimanche au Vélodrome (1-1), Jérémie Bréchet a livré une drôle de théorie. Selon le défenseur central, la cause viendrait des tribunes de l’enceinte marseillaise…

D’un côté comme de l’autre, on s’attendait à mieux avant le match entre l’Olympique de Marseille et le Gazélec Ajaccio. Surtout de la part du club phocéen qui vient d’enchaîner un septième match de championnat sans victoire à domicile. Une mauvaise série plutôt incompréhensible lorsque l’on constate que les hommes de Michel restent sur quatre succès à l’extérieur en Ligue 1. Mais de son côté, Jérémie Bréchet tient peut-être une explication assez improbable.

« Soyez indulgents avec les acteurs du match OM - GFCA. Vu l'odeur de cannabis pendant le match, on était tous défoncés ! », s’est amusé le défenseur corse sur Twitter. Une plaisanterie mal interprétée par quelques internautes, d’où la mise au point quelques heures plus tard. « Apparemment certains ne pratiquent pas le second degré, a-t-il remarqué. En aucun cas l’odeur de cannabis lors d’OM-GFCA ne m’a gêné ni a été à l’origine des erreurs des joueurs ou de l’arbitre. » Pour rappel, Nicolas Rainville a surpris tout le monde en expulsant Abdelaziz Barrada pour un tacle anodin. Sans compter le but refusé à l’Ajaccien Mohamed Larbi pour un hors-jeu imaginaire.

Share