Labrune, symbole d'une fronde anti-Aulas en L1

Labrune, symbole d'une fronde anti-Aulas en L1

Photo Icon Sport

Depuis la missive envoyée par Vincent Labrune à la FFF pour dénoncer le comportement de Jean-Michel Aulas vis à vis de l’arbitrage, la polémique fait rage. Le président lyonnais a, à de nombreuses reprises, donné le fond de sa pensée au sujet de l’attitude du président marseillais, annonçant même son envie d’en découdre devant la justice. Et pourtant, c’est bien Aulas qui passera devant le Conseil National de l’éthique le 14 avril prochain, et devra répondre de ses propos tenus après le match entre Lyon et le PSG (1-1), où il avait notamment évoqué un « arbitrage affligeant ». Au final, le président lyonnais ne risque pas grand-chose, si ce n’est quelques matchs de suspensions de toute fonction officielle, c’est à dire de présence dans les vestiaires ou auprès des arbitres.

Mais sur le fond, la lettre de Vincent Labrune serait loin d’être anodine selon RMC. La radio affirme ainsi que le patron de l’OM « se positionne comme le porte-parole de la majorité des autres présidents de clubs de L1, qui dénoncent aussi les critiques récurrentes de Jean-Michel Aulas sur l’arbitrage ». Une fronde anti-Aulas qui ne fera certainement pas sourciller le président lyonnais, qui semble avoir déjà anticipé le coup, expliquant ainsi sur cette même station de radio que « plus d’autres présidents ne feront la même erreur que Labrune dans le futur, et donc l’entente sera cordiale ». 

Share