La surprenante sortie de Riolo sur Labrune et l’OM

La surprenante sortie de Riolo sur Labrune et l’OM

Photo Icon Sport

Grand admirateur de Marcelo Bielsa, Daniel Riolo a forcément son idée sur la brutale fin d’aventure du technicien argentin à l’OM.

Ce jeudi, cinq jours après les faits, Vincent Labrune est revenu sur ces évènements. Sans charger Marcelo Bielsa, le président de l’OM a expliqué qu’il ne comprenait toujours pas pourquoi El Loco était parti, alors que tout avait été mis en œuvre pour le garder, sur le plan du marché des transferts, des contrats, de l’aspect financier ou de la restructuration du club. Néanmoins, Labrune a reconnu qu’en tant que président, la responsabilité de ce départ lui incombait, et il l’a parfaitement assumé par ces déclarations. « Je suis président, je m’accorde la responsabilité de l’avoir fait venir, et celle de son départ. J'assume tout », a clairement expliqué Vincent Labrune. Néanmoins, c’est par le biais de la moquerie que Daniel Riolo a répondu à cette conférence de presse, dans des propos assez énigmatiques. 

« Fantastique Labrune, président mais responsable de rien. Depuis qu'il est la, combien d'affaires de Deschamps à Bielsa ? Fantastique Labrune, de Diouf à Dassier... Ca se termine toujours mal, bizarre... Fantastique Labrune, rien n'est jamais de sa faute, toujours victime de tout. Les transferts, les coaches, les directeurs sportifs, ce n’est jamais lui ! Fantastique Labrune, jamais responsable de ce qu'il se passe à l'OM... Mais il fait quoi alors ? Quelle est sa fonction ? », a balancé un Daniel Riolo accusateur, et qui pourtant pensait le plus grand bien du choix de Vincent Labrune d'avoir fait venir Marcelo Bielsa, en fin de saison dernière. « Je pense que Labrune a été extrêmement discret toute l'année et qu'il lui a tout laissé faire, il lui a donné toutes les clés du club, Bielsa a de toutes façons déjà fait grandir l'OM. Je dis merci à Labrune d'avoir fait venir Bielsa à l'OM, merci à Bielsa d'être passé par la Ligue 1 », avait alors lâché un Daniel Riolo alors beaucoup plus tendre avec le dirigeant olympien. 

Share