La révolution de l'OM provoque la colère de certains parents

La révolution de l'OM provoque la colère de certains parents

Photo Icon Sport

L’arrivée de Marcelo Bielsa à l’OM correspond parfaitement à l’idée de « révolution » voulue par Vincent Labrune. Le président olympien avait en effet expliqué que la structure de la direction allait être modifiée, tout comme le lien entre les équipes de jeunes et le groupe professionnel. C’est la raison pour laquelle l’un des adjoints de Bielsa, Diego Reyes, travaille spécifiquement avec les jeunes de l’OM. Le club phocéen espère ainsi réserver son centre de formation à une sorte d’élite, d’où la réduction du nombre d’équipes de minots, ce qui implique que certains très jeunes ont été priés de quitter le club de manière assez soudaine. De quoi provoquer la colère des parents qui ne comprennent pas que l’on puisse « mettre à la porte des petits Marseillais de 6 à 12 ans et de nombreux éducateurs », comme il était écrit dans une lettre adressée à La Provence. Le quotidien régional a d’ailleurs joint par téléphone un des parents, lequel a raconté comment il avait appris le départ de son fils.

« Il n'y a eu aucune diplomatie, s’est plaint cette source anonyme. Un éducateur est venu, il a cité une première liste de noms en disant que les parents de ces joueurs-là pouvaient partir. Et il a demandé aux autres de le suivre pour leur annoncer que leurs enfants ne pourraient plus jouer à l'OM. C'est un scandale, une honte ! » Du côté de la direction marseillaise, un des responsables du centre de formation s’est contenté de défendre cette politique sans trop de détails : « On veut aller vers le haut niveau et le haut niveau, ça fonctionne comme ça ». A l’OM, le changement c’est maintenant, la restriction des effectifs aussi, quitte à provoquer une fracture avec la jeunesse locale.

Share