La mauvaise affaire de Marseille avec le Stade Vélodrome

La mauvaise affaire de Marseille avec le Stade Vélodrome

Photo Icon Sport

C’est suffisamment récent pour ne pas avoir été encore totalement oublié, mais le début de saison de l’OM avait été marqué par la menace d’un boycott du Vélodrome par l’OM en raison d’un désaccord sur le montant du loyer que le club provençal devait payer à la ville. Finalement un accord avait été trouvé autour de 3 ME, une somme qui passerait à 4 ME en 2016. Le Stade Vélodrome, qui reste du domaine public, est toutefois géré par la société privée Arema, qui reverse ainsi 12,5 ME à la ville de Marseille. Une somme totale de 15,5 ME qui est très loin de faire l’affaire dans les comptes de la cité phocéenne. La Provence révèle en effet que Marseille va débourser une somme totale de 29 ME pour les dépenses liées au stade, ce qui provoque un déficit de l’ordre de 13,5 ME sur cette enceinte en 2015.

Et cela ne devrait pas s’arranger en 2016, puisque malgré l’augmentation du loyer et la subvention de l’UEFA pour l’Euro à hauteur de 2,4 ME, le maire-adjoint a fait comprendre que les dépenses aussi seraient en hausse. « En 2016, la subvention d'équilibre devrait atteindre 15,5 millions, car il y aura des dépenses exceptionnelles liées à l'Euro », a rappelé Roland Blum dans le quotidien régional. Un partenariat public-privé où la ville de Marseille n’est clairement pas gagnante pour le moment.  

Share