L’OM victime du traitement médiatique de Bielsa ?

L’OM victime du traitement médiatique de Bielsa ?

Photo Icon Sport

La « fatigue mentale ». C’est l’une des raisons évoquées par Marcelo Bielsa pour expliquer la méforme de l’Olympique de Marseille. Et pour ne rien arranger, l’absence pour blessure de Nicolas Nkoulou prive l’Argentin d’un vrai leader capable de remobiliser ses coéquipiers. Un constat souligné par Didier Roustan, lequel a également dénoncé l’environnement nuisible à l’OM lié aux nombreuses critiques envers la méthode Bielsa.

« Il manque un véritable patron. Mandanda est dans les buts, il n’a pas une influence terrible. Gignac l’est un peu mentalement mais en ce moment c’est particulier. Nkoulou était un patron. Il va vraiment manquer durant les semaines de son indisponibilité, a analysé le journaliste pour Football Club de Marseille. On sait ce qu’il se passe, il y a actuellement de mauvaises ondes autour de cette équipe. L’environnement remet en cause le travail de Bielsa, ce n’est pas sain et cela contribue à ce souci mental. Il y a quand même un déséquilibre dans cette équipe, il aurait fallu que ça rigole un peu, il aurait fallu que Michy (Batshuayi) marque ce penalty. A partir du moment où Caen a eu une double occasion au bout de 20 minutes de jeu, ils ont plongé mentalement. Quand on est sur un fil on peut tomber et c’est arrivé. Il faut travailler mentalement mais il faut que ça soit dans un bon environnement et là du côté de l’OM je le sens moyen, je ne sens pas un mistral gagnant… » Rien de très encourageant alors que l'OM n'aura vraiment plus le droit à l'erreur vendredi à Toulouse (20h30).

Share