L'OM remet son traducteur fantasque à sa place

L'OM remet son traducteur fantasque à sa place

Photo Icon Sport

Tout comme son équipe, Marcelo Bielsa avait eu du mal à trouver ses marques dans les conférences de presse au début de saison, notamment en raison des difficultés à être satisfait par les prestations de ses traducteurs successifs.

Le technicien argentin était finalement allé chercher un ancien collaborateur au fin fond du Chili, en la personne de Fabrice Olszewski. Un choix déroutant, tant les qualités de ce touche-à-tout n’en faisaient pas forcément le meilleur traducteur possible. Des choix de phrasés incertains, un accent à couper au couteau, des inventions de mots et même des difficultés à traduire certaines envolées de l’entraineur, et le personnage du « traducteur-gaffeur » était né. Mais, dès le dernier match de la saison, son départ a été annoncé, et visiblement, cela ne s’est pas bien passé. 

L'OM liste les dépenses d'Olszewski


« Le monde du foot... Démerde-toi pour ton billet retour! Et les primes de fin de contrat? Tu n'en as pas ! Incroyable », s’est ainsi lâché Olszewski sur son compte Facebook. Des propos qui ont rapidement provoqué une réaction de l’OM, par le biais de son directeur général. « La prime de précarité qu'il réclame a été incluse dans des mensualités confortables. On a également fait plein d'aménagements en sa faveur en cours de saison: la somme brute qu'il percevait a été ramenée en net, un aller-retour au Chili lui a également été payé à la trêve hivernale, tout comme l'hôtel pendant toute la saison, ainsi que son forfait téléphonique, larges dépassements inclus. Il a vraiment été choyé », a expliqué Philippe Perez, pour qui l’OM a été royal avec le traducteur très particulier de Marcelo Bielsa. 

Share