L'OM priorité n°1 de Jorge Sampaoli s'il quitte le Chili !

L'OM priorité n°1 de Jorge Sampaoli s'il quitte le Chili !

Photo Icon Sport

Le site chilien El Mercurio annonce ce mercredi après-midi que si Jorge Sampaoli a refusé de prendre les commandes de la sélection du Mexique, il donnerait sa priorité à l'Olympique de Marseille en cas de départ du Chili.

Tandis que le président de la fédération chilienne affirmait dans la matinée que Jorge Sampaoli allait continuer sa route aux commandes de la sélection, la presse nationale était nettement moins affirmative du côté du Chili. Emol.com affirme en effet que Jorge Sampaoli a fait savoir à la fédération mexicaine qu'il ne souhaitait pas devenir le sélectionneur national alors qu'une offre lui avait été faite dans ce sens. Et si Sampaoli n'a pas tourné le dos au Chili, loin de là, il est prêt à étudier de très près l'offre de l'Olympique de Marseille, qui lui aurait proposé de prendre le poste laissé libre depuis samedi par Marcelo Bielsa. « La seule chose qui pourrait l’intéresser s’il quitte le Chili c’est l’OM parce que les joueurs présents là-bas connaissent déjà la méthode Bielsa et son système de jeu et cela facilitera son travail, comme cela est déjà arrivé lorsqu’il a pris les commandes de la sélection du Chili », a confié un proche de Jorge Sampaoli à Emol.com. Et si ce dernier est prêt à écouter une éventuelle proposition de l’Olympique de Marseille, il semble assez peu confiant dans sa venue à l’OM, des techniciens concurrents ayant, selon lui, un temps d’avance.

Un rendez-vous avec l'OM ce mercredi à Santiago ce mercredi ?

Ce mercredi, l'Equipe affirmait que l’OM aurait avancé dans ce dossier au point d’avoir un rendez-vous ce mercredi à Santiago avec Jorge Sampaoli pour parler de son éventuel intérêt pour une offre du club phocéen. Cependant, l’entraineur argentin est lié encore trois ans avec l’équipe du Chili et pour obtenir sa signature les dirigeants de l’Olympique de Marseille devront déjà signer un chèque de 11ME à la fédération chilienne, avant même de parler salaire avec Jorge Sampaoli. Reste quand même que cette hypothèse n’est peut-être pas privilégiée par Vincent Labrune, lequel a probablement le désir de trouver un coach étranger, mais vivant déjà en Europe. 

Share