L'OM et Deschamps ne se cherchent pas d'excuses face à Toulouse

L'OM et Deschamps ne se cherchent pas d'excuses face à Toulouse

Photo Icon Sport

En concédant un second revers à domicile cette saison, l'Olympique de Marseille a loupé une belle occasion de se rapprocher des places européennes. Après Brest la semaine passée, c'est bien la preuve que la belle machine phocéenne, à pleine régime cet hiver, est désormais grippée. A l'issue de la rencontre, Didier Deschamps ne cherche pas d'excuses à cette contre-performance. L'absence de Loïc Rémy a cruellement fait défaut à son secteur offensif tandis que les frères Ayew ont semblé bien peu inspirés dans les derniers mètres. Aucun de ses joueurs n'a su tirer ses coéquipiers vers le haut pour remettre l'OM dans le droit chemin.

« Collectivement, notre performance a été largement insuffisante. Je ne vais pas pleurer sur mon sort. Mais les joueurs sont fatigués, comme André Ayew qui a joué sous 35 degrés pendant la CAN. Je l'ai fait jouer 20 minutes contre Brest (1-0) et il a eu des problèmes musculaires. Oui, des joueurs comme Loïc Rémy nous manquent. Il reste 39 points en jeu, c’est beaucoup, mais si on ne les prend pas… Ce n’est pas le moment de se mettre la tête dans le sac car on a un autre match dans trois jours », préfère retenir l'entraîneur olympien, qui a aussi goûté aux sifflets pour la première fois en 2012. Pas vraiment la meilleure manière de préparer le déplacement face à l'Inter, dans deux semaines, en Ligue des champions.

Share