L'OM gagne petit, mais gagne quand même

L'OM gagne petit, mais gagne quand même

Photo Icon Sport

Au terme d’un match plutôt rythmé, l’OM s’est rassuré en allant s’imposer à Guingamp (1-0). L’occasion pour Marcelo Bielsa de décrocher sa première victoire à Marseille et d’enfin décoller en championnat. Seul ombre au tableau, la blessure de Gignac en fin de match.

C’est un OM plus convaincant, et pourtant toujours fébrile, qui s’est imposé ce samedi au stade de Roudourou. Car l’OM montrait d’abord son bon visage dès les premières minutes de jeu, notamment lorsque Payet lançait idéalement Thauvin, trop indécis en face à face avec Samassa (7e) qui n’avait aucun mal à repousser la frappe de l’ancien Bastiais. On prend les mêmes et on recommence, dans le sens inverse, Thauvin remisant pour Payet dont la belle frappe enroulée terminait juste au-dessus (11e). L’OM encore et toujours tout au long de cette première période face à des Guingampais sur la défensive qui ne faisaient qu’assister aux deux occasions successives de Gignac. Une première frappe des 25 mètres qui partait sous la barre sans la parade de Samassa (20e) avant une tête sur corner à côté (25e). Le match s’équilibrait, mais ce n’est pas pour autant que les Bretons se procuraient des occasions. C’est même Thauvin qui aurait pu ouvrir le score juste avant la pause sur une frappe contrée par Sorbon.

Ce n’était finalement que partie remise puisqu’un quart d’heure plus tard, précisément au bout de 15 secondes en deuxième période, Gignac trouvait enfin la faille sur une superbe reprise de volée, suite à un décalage de Payet (1-0, 46e). A noter que Batshuayi, à peine entré en jeu à la place de Thauvin, est à l’origine de l’action. Et si le match ne perdait pas en rythme ni en intensité, les deux équipes ne parvenaient pas à se procurer de réelles occasions. L’OM passait même à quatre derrière pour sécuriser le résultat. De son côté, Mandanda, presque au chômage technique, se faisait une frayeur sur un choc avec… Yatabaré, celui qui avait causé sa grave blessure aux cervicales. Fin de match plutôt stressante pour Bielsa, d’autant que Guingamp se procurait une dernière occasion avec la lourde frappe de Lemaitre sur la barre de Mandanda (80e). Aucune conséquence pour l’OM, qui repart donc avec son premier succès de la saison, pour le plus grand soulagement de Bielsa, à défaut d’une réelle joie. 

Share