L'OM en août, même avec un GPS Printant s'y perd

L'OM en août, même avec un GPS Printant s'y perd

Photo Icon Sport

C'est une équipe de Bastia amoindrie qui défiera l'Olympique de Marseille dimanche soir au Vélodrome. Le challenge proposé aux Corses, lesquels seront privés de supporters, est très compliqué, mais Ghislain Printant estime que le Sporting a un coup à jouer. Car le technicien bastiais pense que l'OM s'est peut être compliqué la tâche durant un mois d'août pour le moins agité dans les coulisses. « Par respect pour mes confrères je ne me permettrai pas de juger ce qui a été fait du côté de Marseille. C’est une période difficile pour l’OM. Quand on voit le jeu de chaises musicales qu’a connu l’OM pendant le mois d’août, même avec un GPS on n’arrivait pas à suivre… Ça peut donner un début de saison un peu chaotique. Maintenant, ils ont des joueurs et un effectif de qualité. Cela arrive à tout le monde de mal démarrer. Notre objectif est de les mettre dans le doute une journée de plus, mais on a bien vu contre Troyes que c’est une équipe qui lorsqu’elle aura retrouvé de la confiance, des repères et de la stabilité, et avec l’appui du vélodrome, sera extrêmement difficile à jouer. Beaucoup de choses ont fait que ce n’est pas forcément une surprise de voir l’OM balloté en ce début de saison. Lorsqu’on observe le va et vient de joueurs qu’il y a eu durant le mercato, plus le changement d’entraineur au bout d’une journée, les joueurs n’ont plus de repère », explique sur FootballClubdeMarseille.fr, le technicien bastiais, prudent mais confiant avant cette rencontre de dimanche soir.  

Share