L'OM bouscule une Vieille Dame et peut s'en vanter

L'OM bouscule une Vieille Dame et peut s'en vanter

Photo Icon Sport

A une semaine de la reprise du championnat, l'OM a régalé ses supporters en battant la Juventus (2-0) ce samedi soir au Vélodrome. De bon augure pour la saison qui s'annonce.

Dans le cadre du Trophée Robert Louis-Dreyfus, l’OM s’offrait un match de gala ce samedi soir puisque les Phocéens recevaient rien moins que la Juventus dans un Vélodrome presque comble, mais sur une pelouse indigne d’un tel choc. Les deux formations étaient au complet, ou presque, puisque Bielsa n’avait évidemment pas aligné ses deux renforts de la semaine, Diarra et Diaby. Les Turinois entraient mieux dans la rencontre, et il fallait un excellent Mandanda pour empêcher Khedira d’ouvrir le score (12e). Mais l’Olympique de Marseille desserrait l’étreinte et commençait à venir sérieusement secouer la défense de la Juventus. La formation transalpine connaissait un premier coup dur avec la sortie sur blessure de Khedira, l’international allemand était touché à la cuisse après une extension et devait quitter ses coéquipiers sur une civière (24e). Dix minutes plus tard, Alessandrini, d’un centre transformé tout seul en tir, trompait superbement un Buffon que l’on a connu mieux inspiré (1-0, 34e). Et comme si cela ne suffisait pas pour la Juventus, juste avant la pause, Lichtsteiner était expulsé suite à une discussion avec le toujours pointilleux Tony Chapron (45e), laissant ainsi les visiteurs à dix pour la seconde période.

La Juventus à dix ne pouvait pas faire mieux

Après la pause, Buffon se rattrapait en réalisant un arrêt énorme sur un tir à bout portant de Mendy (50e). Débutait alors la valse des changements dans les deux camps, ce qui évidemment faisait retomber le rythme. Mais, sur un coup-franc, Pogba était à deux doigts d’égaliser, la frappe de l’internationale tricolore trouvant le poteau de Mandanda, battu (68e). L’OM n’était pas en reste puisque Batshuayi et Barrada tentaient de doubler la mise. Dans les ultimes minutes, la Juventus essayait de revenir au score, mais c’est Marseille qui allait mettre fin au suspense relatif, Barrada profitant d’une mauvaise relance turinoise pour tromper Neto, entré à la place de Buffon (2-0, 85e).

Share