L’effet glacière à l’OM, la seule explication pour Larqué

L’effet glacière à l’OM, la seule explication pour Larqué

Photo Icon Sport

Le 3-0 infligé ce samedi à Rennes semble avoir convaincu les derniers sceptiques des bienfaits de Marcelo Bielsa sur l’OM. Pour certains, le concurrent du PSG pour le titre, s’il devait y avoir un concurrent bien évidemment, n’est plus l’AS Monaco, mais bien l’Olympique de Marseille. C’est l’avis de Jean-Michel Larqué, qui a mis longtemps a être convaincu par la méthode Bielsa, mais estime que la formation provençale est non seulement l’une des plus solides, mais également l’une des plus prometteuses. Pour l’ancien capitaine des Verts, les joueurs olympiens n’ont pas encore tout montré. 

« L’OM se présente peut-être comme le seul adversaire digne de ce nom du PSG, dans la course au titre. Face à Rennes, l’OM n’a pas fait de détail. Et en regardant ce match et en épluchant un peu les rencontres de l’OM, je me dis : « Quelle extraordinaire marge de manœuvre à l’OM ! » Depuis le début de la saison, il y a pleins de joueurs qui sont largement en-dessous de leur niveau et pourtant, collectivement, ça n’a jamais aussi bien marché. Steve Mandanda a déjà été meilleur qu’il ne l’est. Les deux arrières latéraux, Djadjédjé et Mendy, ont été très moyens depuis la reprise. Nkoulou revient un peu dans le coup mais on est loin du joueur qui dominait la défense centrale à 22 ans. On a un Imbula qui arrive à se faire une petite place au milieu de terrain. André Ayew a pris un coup derrière les oreilles et ce n’est plus tout à fait le leader qu’on voyait l’an passé. Et il y en a un qui a les pieds carrés en ce moment, c’est Florian Thauvin. Je viens de citer la moitié de l’équipe. Est-ce que par hasard, il n’y aurait pas un effet glacière ? La saison dernière, le seul qui a tiré l’OM vers le haut, c’était déjà Gignac. Mais incontestablement, il est beaucoup plus affûté. Mais le paradoxe, c’est que cette équipe, avec des joueurs qui, pour certains, sont en-dessous de leur niveau, réussit sur le plan collectif. Ils sont nettement meilleurs sur le plan de la solidarité. Je dois avouer mon incompréhension. Si ce n’est à me raccrocher à l’effet glacière… », estime le consultant de RMC, à qui il n’a pas échappé que c’est une équipe quasiment sans recrue qui joue actuellement les premiers rôles en L1.

Share