Gignac et l'OM, personne n'ose annoncer le divorce

Gignac et l'OM, personne n'ose annoncer le divorce

Photo Icon Sport

Les semaines filent et André-Pierre Gignac s’apprête à jouer ses derniers matches sous le maillot de l’Olympique de Marseille, aucun accord n’ayant été trouvé entre l'OM et son joueur. Mais dans les deux camps on tente pour l’instant de ne pas trop s’avancer dans ce dossier, conscient que le départ d’APG va évidemment susciter de nombreux commentaires, et pas toujours très flatteurs pour celui qui portera la responsabilité de cet échec des négociations.

Dans l’Equipe, Vincent Labrune le répète, l’OM est prêt à prolonger André-Pierre Gignac, mais pas du tout aux conditions salariales actuelles. « Il a toujours été très clair avec le joueur et son représentant que l'OM n'avait plus les moyens d'assurer un tel niveau de salaire. Ça date d'une époque révolue, où l'économie des clubs était totalement différente et où l'OM se qualifiait deux fois sur trois en Ligue des champions (…) S'il souhaite prolonger son contrat et qu'il est disposé à revoir ses émoluments à la baisse, alors on le recevra avec plaisir pour discuter », prévient le président de l’Olympique de Marseille.

En écho à ces propos de Vincent Labrune, l’agent d’André-Pierre Gignac est lui aussi prudent, essayant de faire comprendre que le buteur veut bien rester et ne veut pas endosser seul sa non-prolongation de contrat. « J'ai une très bonne relation avec Vincent Labrune au regard de laquelle je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de lui parler depuis octobre. En parallèle, je tiens à souligner la manière responsable avec laquelle André-Pierre se comporte à l'approche de la fin de son contrat (…)  Est-ce qu'André-Pierre aimerait rester à l'OM ? Oui, certainement. Est-ce qu'il restera à l'OM ? Je l'ignore pour le moment. Mais quoi qu'il puisse advenir, le plus important est de souligner le profond attachement qu'il a pour ce club. On ne laissera personne alimenter l'idée qu'André-Pierre soit volontairement arrivé dans cette situation contractuelle », indique, dans le quotidien sportif, Jean-Christophe Cano, qui ne semble pas réellement croire au miracle, même s’il tient à démentir un accord déjà trouvé avec le Dynamo Moscou.

Share