Gignac à l’OL, il reste un gros problème

Gignac à l’OL, il reste un gros problème

Photo Icon Sport

Désormais libre de tout engagement, André-Pierre Gignac « n’est plus un joueur de l’OM », a tenu à rappeler Vincent Labrune, qui a laissé entendre qu’il ne se souciait pas de savoir si son ancien buteur allait rejoindre l’ennemi lyonnais.

De son côté, Jean-Michel Aulas n’a jamais caché son intérêt pour l’international français, qui il y a quelques mois de cela, ne devait certainement pas envisager une seule seconde de poursuivre son aventure dans un autre club français. C’est désormais le cas puisque selon La Provence, APG ne serait pas contre l’idée de rester en Ligue 1 et donc de rejoindre l’Olympique Lyonnais. Une première discussion entre les dirigeants rhodaniens et le représentant de Gignac n’aurait toutefois pas abouti à grand-chose. 

Niveau salaire, l’OL ne peut pas suivre

En effet, si le meilleur buteur de Ligue 1 en activité ne croule pas vraiment sous les propositions alléchantes, certains clubs sont prêts à des jolis sacrifices financiers pour faire venir un joueur qui a l’énorme avantage d’être sans contrat. La presse anglaise évoque une belle offre de la part de West Bromwich, et une autre en instance du côté de West Ham, tandis que des clubs turcs et russes pourraient lui préparer une énorme prime à la signature de 2 ME. Mais seul l’OL lui propose de jouer la Ligue des Champions pour le moment. Reste à savoir si Gignac est prêt, lui qui ne comptait pas baisser son salaire pour rester à l’OM, à faire des concessions financières pour rejoindre Lyon, car le vice-champion de France a du clairement faire savoir au représentant de Gignac qu’il faudrait faire une croix sur une juteuse prime à la signature, ou sur des salaires de près de 300.000 euros par mois, ce que West Bromwich aurait proposé au buteur tricolore. 

Share