Face aux critiques, la recrue surprise de l'OM ne se planque pas

Face aux critiques, la recrue surprise de l'OM ne se planque pas

Photo Icon Sport

Arrivé cet été du côté de Marseille, Rolando a connu des débuts difficiles sous le maillot de l'OM. Malgré les critiques, le défenseur portugais fait face et pense positif pour la suite de son aventure olympienne.

Acheté contre un peu plus d'un million d'euros au FC Porto, Rolando a débarqué à Marseille avec une belle image, celle d'un joueur ayant déjà remporté une Ligue Europa. Après son lancement à Groningue, en Coupe d'Europe (0-3), Rolando a disputé cinq matchs en tant que titulaire, mais sans jamais vraiment convaincre. Cible de railleries des supporters de l'OM, le robuste défenseur central, qui ne renie pas son style atypique, est conscient que son niveau affiché pour le moment ne suffit pas à faire de lui un homme fort de Marseille...

« Je ne suis pas dans ma meilleure forme. Je suis mieux que lorsque je suis arrivé parce que j’ai passé beaucoup de temps sans jouer. Je n’ai pas effectué la pré-saison donc c’est difficile. Aujourd’hui, je me sens bien mieux physiquement. Je connais mieux mes équipiers, mais aussi les arbitres, les adversaires, la Ligue 1. Je sais que je dois m’améliorer, mais je ne sais pas quand je serai dans ma meilleure forme », a-t-il déclaré sur RMC.

Les critiques à son égard, Rolando les balayent et lui servent même à progresser : « J’ai énormément confiance en moi quand je me réveille tous les matins. Quand les choses ne vont pas bien, on est critiqué, je le sais. Quand il s’agit de mauvaises critiques, je les laisse passer. Si c’est une critique qui peut m’aider, j’essaie de m’en servir pour progresser. On progresse toujours, même à 30 ans. Mais je n’ai ni Twitter, ni Facebook, ni Instagram. Comme ça, ça me passe au-dessus. Quand je suis chez moi, j’essaie d’être avec ma famille. D’oublier un peu le foot même si je regarde parfois des matches. J’ai envie de vivre ma vie. Les critiques ne me touchent pas ». Auteur d'un match correct contre Lille, à l'image de son équipe (1-2), Rolando s'estime sur la bonne voie, lui qui s'impose naturellement dans le vestiaire marseillais grâce au dialogue et à son expérience...

Share