Deschamps allume l’arbitre à son tour

Deschamps allume l’arbitre à son tour

Photo Icon Sport

Visiblement, pendant 90 minutes, l’OM a beaucoup pensé à ce pénalty non sifflé de la part de M. Buquet dès la 30e seconde de jeu, pour une faute de Martial sur Brandao qui se dirigeait vers le but. Un fait de match qui a bien sûr vu son importance être décuplé par la défaite finale des Marseillais. Et après Alou Diarra, c’est Didier Deschamps qui a lourdement insisté sur ce tournant du match d’entrée de jeu dès la fin de la rencontre. Sur OM TV, l’entraineur olympien n’est pas loin de penser que cette « non-décision » a coûté les trois points à son équipe. 


« On ne se réfugie pas derrière ça mais au bout de 30 secondes de jeu, il y a penalty et carton rouge. J’espère que M. Buquet aura le courage de reconnaître son erreur. C’est la moindre des choses. Tout le monde a vu cette faute. Peu importe que le joueur reconnaisse la faute. Je demande à mes joueurs d’être là dès la première seconde, cela n’a pas été le cas de tout le monde sur le terrain. Si l’arbitre prend la bonne décision, ce n’est plus le même match », a souligné un Didier Deschamps qui sait que son équipe a perdu très gros dans la course à l’Europe ce dimanche. 

Share