Caen y va cash, l’OM est devenu fou avec Bielsa

Caen y va cash, l’OM est devenu fou avec Bielsa

Photo Icon Sport

Dernier entraîneur de Ligue 1 à avoir affronté l’OM de Marcelo Bielsa, Patrice Garande ne comprend pas la gestion de Vincent Labrune sur le cas Marcelo Bielsa.

L’Olympique de Marseille n’a pas fini d’entendre parler de l’épisode Marcelo Bielsa. Cette fois, c’est même au tour de Caen de critiquer la gestion de Vincent Labrune. Selon Patrice Garande, le président marseillais est coupable d’avoir mis l’Argentin sur un piédestal avant sa démission au soir d'OM-Caen (0-1, 1ère journée).

« Cela m'a choqué que Bielsa ait tous les pouvoirs dans un club comme l'OM sans que personne ne dise rien. Sur son contrat de soixante pages, il était le patron partout. Parfois, dans le monde du foot, je n'arrive pas à comprendre ce que font certains dirigeants. Je me dis que le côté passionnel du foot génère des choses incompréhensibles. Le foot peut rendre fou, a commenté l’entraîneur du SMC dans France Football. (...) C'est sa méthode, je ne juge pas, je trouve qu'il a fait des trucs fantastiques, il générait des émotions dans le jeu. Mais, à vrai dire, les nouveautés sur le plan footballistique qu'a amenées Bielsa, je cherche encore... Sa non-communication, la glacière, les coups de gueule ? Tout était pensé, calculé, maîtrisé », a-t-il dénoncé, avant d’accuser les joueurs.

« Les mêmes joueurs l'année d'avant, tout le monde les fracassait en disant qu'ils ne couraient pas, qu'ils ne s'entraînaient pas, et tout d'un coup, il y a un entraîneur étranger qui arrive avec un survêt, qui met des séances de trois heures et les joueurs s'exécutent. C'est bien la preuve que ce sont les joueurs qui décident », a ajouté le technicien, pour qui l’autorité de Vincent Labrune n’est pas du tout évidente.

Share