Boli n’est pas à l’OM pour « fumer un cigare dans son fauteuil »

Boli n’est pas à l’OM pour « fumer un cigare dans son fauteuil »

Photo Icon Sport

Il avait fait partie de ces anciennes gloires du club qui avaient critiqué la politique de Vincent Labrune, qui n’était selon lui pas un homme de football, et lui avait reproché notamment de délaisser les anciens joueurs légendaires de l'OM.

Deux ans plus tard, Basile Boli a été nommé ambassadeur du club et se retrouve de plus en plus proche de l’équipe première. Présent lors des derniers déplacements, tous plutôt bien négocié, l’ancien défenseur avait au départ été recruté pour s’occuper de créer le musée du Club. Mais entre les discussions avec les joueurs, et notamment les cadres Nkoulou, Diarra et Mandanda, son récent déjeuner avec Michel, et ses entrevues régulières avec Labrune, l’ancien auxerrois est de plus en plus présent, et de plus en plus écouté. Il sera encore présent avec la délégation olympienne ce jeudi à Rennes, et n’hésitera plus à prendre la parole si on lui demande son avis dans le vestiaire. Cela n’avait pas été le cas lors de son premier déplacement, à Braga. 

« À la fin, Vincent Labrune m'a demandé si jamais quelque chose à dire, mais je n'avais rien à dire. Mais après, Lass et Steve m'ont pris à part pour me dire que j'aurais dû parler. C'est important d'apporter son expérience et son vécu. Je ne peux pas rester dans un fauteuil à fumer mon cigare et boire mon chocolat... », a expliqué le héros de la finale de la Ligue des Champions 1993, grâce à son coup de tête victorieux face au Milan AC. 

Share