Bielsagate à l'OM, L. Fernandez a tout vu et tout entendu

Bielsagate à l'OM, L. Fernandez a tout vu et tout entendu

Photo Icon Sport

Marcelo Bielsa a donné sa version, Vincent Labrune a donné la sienne, et il a de grandes chances qu’on en reste là sur le départ surprise du technicien argentin au soir de la 1ère journée de championnat. A l’heure actuelle, l’OM est donc en grande difficulté après avoir composé un effectif taillé selon les volontés d’El Loco, et qui n’est plus là pour diriger l’équipe. Forcément, l’image du technicien argentin, adulé chez les supporters, en a tout de même pris un coup, surtout que le président olympien a bien fait comprendre que Bielsa a trouvé « le premier prétexte venu pour partir ».  Un sentiment qui n’est pas du tout celui de Luis Fernandez, rentré dans une colère noire au micro de Bein SPORTS pour expliquer que la faute en incombait à l’OM et à son président, et qu’il était même présent pour en attester. 

« C'est la faute de la présidence. Les promesses de Vincent Labrune n'ont pas été respectées. J'ai assisté à une réunion Labrune-Bielsa avec les promesses qui ont été faites et qui n'ont pas été respectées. Ne penses-tu pas que le président Labrune s'est servi de Marcelo Bielsa pour sa campagne de réabonnement ? Qu'il s'en est pas servi pour récupérer les joueurs qui ont été recrutés ? J'aime Marcelo Bielsa, c'est un homme de principe, un homme de valeur, un homme qui est propre. Il a sa méthode, que l'on peut ne pas aimer. Mais respectons-le car il n'y a pas beaucoup d'hommes comme lui dans le monde dans lequel on est », a balancé l’ancien entraineur du PSG, pour qui Bielsa a donc été utilisé par l’OM pour faire venir Ocampos, Nkoudou, Rekik ou encore Sarr…

Share