Aux abords du Vélodrome, la police surveille les vendeurs à la sauvette

Aux abords du Vélodrome, la police surveille les vendeurs à la sauvette

Photo Icon Sport

A l’occasion des matchs de l’Olympique de Marseille au Vélodrome, de nombreux vendeurs en situation irrégulière profitent de l'affluence. Ce à quoi les autorités tentent de remédier.

Si les spectateurs du Vélodrome n’ont pas forcément le sourire ces dernières semaines, d’autres Marseillais se frottent les mains autour de l’enceinte phocéenne. Il s’agit évidemment des commerçants qui, pour certains, n’hésitent pas à employer des salariés sans les déclarer. C’est pourquoi les autorités ont décidé de passer à l’action, nous apprend La Provence. Ainsi, huit travailleurs sur 21 contrôlés dans sept établissements différents ont été pris en situation de travail dissimulé dimanche en marge de la réception de Lorient (1-1), pour un préjudice estimé à 32 000 euros par la Préfecture de Police. 

Il faut dire que les services de l’Etat avaient vu les choses en grand en envoyant « 20 inspecteurs de la direction départementale de la protection des populations, de l'URSSAF, des Douanes et de la direction régionale des finances publiques, épaulés par 4 policiers nationaux et 4 agents municipaux ». Et d’après le quotidien régional, ce n’était pas la première descente. Lors de la venue de Bastia déjà (4-1 pour l’OM, 5e journée), une fraude à hauteur de 68 000 euros avait été détectée suite au contrôle de 16 travailleurs « au black ».  Alors sans surprise, le préfet de police Laurent Nuñez a prévenu que ces contrôles seraient répétés, sachant que le Vélodrome est loin d'être un cas isolé. 

Share