Anigo et « la haine débile » de certains supporters de l’OM

Anigo et « la haine débile » de certains supporters de l’OM

Photo Icon Sport

Désormais loin du paysage du football français depuis qu’il a traversé la Méditerranée, José Anigo donne néanmoins régulièrement de ses nouvelles dans une chronique qu’il alimente chaque semaine sur le site de France Football. L’ancien joueur, entraineur et directeur sportif de l’OM n’a pas pu s’empêcher de revenir sur l’actualité du week-end dernier et l’accueil houleux réservé à Mathieu Valbuena pour son retour au Vélodrome. Pour José Anigo, le comportement des supporters marseillais est clairement désolant, même si pour l’ancien dirigeant du club phocéen, cela ne représente pas ce que pensent les supporters de l’OM de leur ancien meneur de jeu.

« J’ai évidemment regardé le Marseille-Lyon et assez vite le résultat de ce match est devenu pour moi secondaire tellement j’ai été stupéfait par cette haine débile dont ont fait preuve certains spectateurs marseillais à ton égard. Parce que tu joues désormais simplement sous un autre maillot, toi qui as si souvent fait du bien à cette équipe de l’OM mérites-tu un tel traitement? Bien sûr que non! Devant ma télé, j’étais abasourdi par tant de conneries! Ces énergumènes m’ont fait honte. Depuis le temps que je le «pratique», je crois bien connaître le public du Vélodrome. Et je ne voudrais surtout pas qu’une fois de plus l’on tombe dans les excès de la généralisation et de l’amalgame. Il s’agit vraiment d’un public de connaisseurs et de passionnés.

Mais comme dans toutes les collectivités, il y a toujours des brebis galeuses, égarées. Oui, il y a encore une petite frange de débiles inconscients qui viennent au stade non pas pour supporter leur équipe mais pour cracher leur colère, leur haine, leurs frustrations à l’encontre de n’importe qui et de n’importe quoi. Ces paumés-là prennent en fait en otage les autres supporters qui ne sont certainement pas aussi ingrats et amnésiques. Comment faire de toi une cible alors que tu es parti de l’OM adulé et en pleurs lors de ta conférence de presse ? OK, tu avais alors dit que tu ne jouerais jamais pour un autre club en France. Et alors? On sait bien que les carrières et les parcours échappent souvent aux intéressés. Mais ce revirement ne peut justifier de telles intimidations minables et lamentables » a expliqué un José Anigo qui ne comprend pas l’attitude des supporters marseillais en ce qui concerne son ancien protégé. Cela fait toutefois un petit moment que les supporters olympien et José Anigo ne se comprennent plus, comme les dernières semaines d’Anigo à la tête de l’équipe, au printemps 2014, ont pu le rappeler. 

Share